X

Attentions libraires :

Les Éditions Jour et Nuit vous réservent un escompte de 40% sur toutes vos commandes de livres qu'elles ont publiés.

 


Historique


D'où vient le nom Éditions Jour et Nuit ?

Symboliquement, le Jour et la Nuit veulent évoquer toute la vie, englober tout le temps, toutes les facettes de l'existence de l'être humain et l'ensemble de l'expérience humaine dans la nature.

Ce nom vient aussi d'un trait de caractère de son créateur, Ronald Martel, qui a toujours travaillé jour et nuit pour faire avancer ses projets : bourreau de travail, quelle que ce soit l'époque de sa vie... (Voir la courte biographie du créateur des Éditions Jour et Nuit ci-après.)

C'est en 1984 que Ronald Martel a fondé les Éditions Jour et Nuit qui ont servi, tout d'abord, à encadrer une opération de recherche de financement pour le Salon du Livre de l'Estrie, dont Ronald Martel a été le président-fondateur, en 1979. L'organisme sans but lucratif (OSBL) cherchait à regarnir ses coffres par la publication d'un livre d'art : Célébration de l'Estrie, en collaboration avec les Éditions Jour et Nuit, présentait les photos d'art du photographe sherbrookois Jacques Marcotte, et des textes d'auteurs estriens connus et moins connus : Alfred et Clémence DesRochers, Danielle Beaulieu, Renée-Berthe Drapeau, Gaëtane Drouin-Salmon, Daniel Gagnon, Gilles Marcotte, Robert Matteau, Robert Yergeau et Joseph Bonenfant, lequel signait le texte liminaire.

Puis les Éditions Jour et Nuit ont produit deux recueils de paroles de chansons en très gros caractères, pour aider les personnes aînées à lire les mots de chansons populaires et ainsi à les chanter plus facilement. En 1989, a été produit le recueil Les Coeurs d'or, chantons ! et, en 1992, Les Coeurs d'or, chantons Noël !

En 2003, Ronald Martel aide son père, Bernard, à produire un petit livre qui constituait ses mémoires de jeunesse, Sous la poussière du grenier... mes souvenirs d'autrefois.

Pour toutes ces oeuvres, il s'agissait de livres à petits tirages, à faibles coûts et à compte d'auteur.

Plus tard, en 2007 et 2008, il a aidé une collègue de travail, Catherine Vachon, a réaliser un rêve qu'elle caressait depuis toujours, publier un livre. Catherine avait imaginé une histoire touchante inspirée de son admiration pour la violoniste hors pair, Angèle Dubeau, qui l'avait impressionnée lors de concerts qu'elle avait donnés à Sherbrooke et Lac-Mégantic. De quelques contacts avec son idole et après plusieurs mois de travail acharné, le roman Coeur Rouge est né en 2008.

Il a fait de même pour Jean Beaudoin, un résidant de Nantes, qui avait un rêve, publier un roman. Chose promise, chose faite. Survivre aux saisons de l'amour (La part de Dieu) a ainsi été publié en 2010.


Courte biographie de Ronald Martel

Ronald Martel et né le 23 septembre 1954, à Lac-Mégantic, petite localité en périphérie des Cantons-de-l'Est et de la Beauce. Après ses études primaires à Lac-Mégantic, Drummondville et Cookshire (sa jeunesse s'est déroulée dans cinq villes du Québec, ce qui lui a fait découvrir constamment de nouveaux horizons), il a fréquenté le Séminaire de Sherbrooke pour les trois premières années du cours classique, puis le cours secondaire (4 et 5) et deux années du cours collégial. Il a ensuite décroché un baccalauréat ès arts en journalisme et information, devenu par la suite le cours en communication, à l'Université Laval, à Québec.

À sa sortie de l'université, pendant plus de six ans, il a travaillé pour les magasins Simpsons-Sears ltée de Place Fleur de Lys, à Québec, et du Carrefour de l'Estrie, à Sherbrooke, comme directeur du département de publicité. En parallèle, il se joint à tout un groupe d'auteurs de la région de l'Estrie pour co-fonder l'Association des auteurs des Cantons de l'Est, en 1977. Puis il lance, en 1979, à titre de président-fondateur, le Salon du Livre de l'Estrie, avec quelques personnes seulement, un événement d'envergure qui connaîtra, dès ses débuts et au fil des ans, beaucoup de succès. Puis on le retrouve propriétaire de dépanneur, coordonnateur à temps partiel du Salon du Livre de l'Estrie et, par la suite, en 1985, directeur général du Centenaire de l'Exposition régionale agricole de Sherbrooke. Il fonde, à la fin de 1985, Multi-Concept Ronald Martel inc. et Imprimeurs Multi-Graf enr., en1988, deux compagnies oeuvrant dans le domaine de la préparation pré-imprimerie.

En 1994, il revient dans sa ville natale. Il travaillera pendant quelques années pour l'Imprimerie Martineau, de Windsor, avant de devenir travailleur autonome et d'oeuvrer comme journaliste-correspondant, dans la région de Mégantic, pour le quotidien La Tribune, dès juillet 1997, puis comme attaché politique de la députée Madeleine Bélanger, en 2002-2003. En 2005, il travaille pendant 13 mois pour l'hebdo de Lac-Mégantic, L'Écho de Frontenac, en remplacement de la journaliste régulière (congé de maternité) et ce, en même temps que pour le quotidien La Tribune. En avril 2007, il débute à l'emploi du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Granit, comme agent de communication, un travail captivant qui se poursuit aujourd'hui. Il assume, en parallèle, la réalisation d'un certain nombre de contrats de rédaction, correction et préparation de bulletins publiés régulièrement, de même que des contrats de conception et de préparation pré-imprimerie en général, à l'intérieur des cadres de son entreprise Martel Communication.

Au travers de toutes ces occupations, il a trouvé le temps de fonder l'Agence de promoteurs en divertissement et tourisme (APDT), qui veut faire avancer les choses sur le plan touristique, entre autres, en aidant les organismes qui créent des événements sur le territoire de la MRC du Granit. L'APDT a elle-même organisé la Fête des Écossais Ceilidh de Lac-Mégantic en 2005, 2006 et 2010.

Ronald Martel a également réussi à publier quelques livres, durant sa carrière assez polyvalente. Voir l'onglet Publications pour la liste de ses oeuvres et les autres livres publiés par les Éditions Jour et Nuit.




Les Éditions Jour et Nuit • 819 583-4680 • ronaldmartel@axion.ca